10 portes à ouvrir pour intégrer le monde merveilleux de ceux qui réussissent leurs photos en toute occasion...ou presque. Dix conseils qui ont pour objet de rappeler quelques fondamentaux sans aucune autre prétention pour progresser en photo.

Le sujet

Le sujet est l’élément central de la photo, celui qui nous incite au déclenchement, c’est vous dire s’il a une certaine importance.

Esprit photographe - Progresser en photo : Le sujet

Tout est sujet. Du figuratif aux formes abstraites, il n’y a pas de petit ou de grand sujet ; regardez à ce propos, les travaux de photographes reconnus et notez leur source d’inspiration.

Si tous les sujet sont possibles, ils dépendent néanmoins du contexte ou de la situation du moment. Une pluie battante au bord de mer n’est pas forcément la meilleure des météos pour des images de surf. Des rues désertes ne sont pas le meilleur endroit pour faire de la street photography. Posez-vous toujours la question de la pertinence d’un sujet en fonction de votre contexte  : vous êtes en ville ou à la campagne, en vacances ou en chemin pour aller au travail, pressé, disponible ? Quel temps fait-il ? Il pleut, il vente, il brume, il orage ? Adaptez-vous !

Clé N°1 : de t’intéresser aux images des autres (plutôt les bons) tu feras. De d’entraîner sur les mêmes sujets tu feras aussi. De tenir compte du contexte tu n’oublieras pas.

L'idée

Vous êtes en ville et vous tenez votre sujet. Il vous manque encore une toute petite chose à déterminer : l’idée. L’idée, c’est ce qui va caractériser votre intention, votre sensibilité, votre vision du sujet. Face à un sujet, posez-vous la question du pourquoi il est intéressant : les couleurs, l’ambiance, la situation, la nostalgie,... ? Pourquoi voulez-vous faire cette photo ? Qu’est-ce que vous souhaitez faire ressortir ? Les réponses à ces questions vous permettront de « fixer votre intention » et de parfaire vos réglages.

Clé N°2 : ton sujet tu qualifieras et ainsi ton intention tu exprimeras.

Le point de vue et le cadrage

Que voulez-vous montrer et comment ? La première chose à faire est de chercher le bon point de vue. En plongée, en contreplongée, de face, de côté, de trois quart, plutôt loin ou près, les possibilités sont grandes. Le mieux est de se déplacer – tourner autour du sujet - jusqu’à temps de trouver le « bon angle ». La deuxième chose est de déterminer tous les éléments nécessaires à l’image pour lui donner force et compréhension. La troisième et dernière chose est de cadrer l’image en respectant strictement les deux premiers points.

Clé N°3 : de tourner autour du sujet pour trouver le bon angle, tu feras. De cadrer avec rigueur, tu n’oublieras pas.

La composition

Vous avez décidé de votre point de vue, il faut maintenant rendre l’image lisible et cela, c’est le rôle de la composition. Là aussi les combinaisons sont multiples et dépendantes du contexte, des conditions matérielles, du sujet,... En pratique, ce n’est pas chose aisée ! Pour les débutants, le respect de la règle des tiers est incontournable.

Clé N°4 : de réfléchir sur la composition avant de déclencher tu feras.

La lumière

La lumière est naturelle (soleil, lune,...) ou artificielle (flash, LED, halogène,...).

L’intérêt principal de la lumière pour une majorité de photographes est la retranscription des ombres qui, suivant la nature et l’intensité de la lumière, seront plus ou moins :

  • douces (progressive ou tranchée)
  • denses (claire ou foncée)
  • contrastées (écart entre les tons clairs et foncés)
  • colorées (de rouge à bleu)

Sur ce dernier point, il est important de noter que la source pour la lumière artificielle et le contexte (lieu, saison, heure, météo) pour la lumière naturelle ont une forte incidence sur le rendu des couleurs.
Selon les sujets et l’interprétation souhaitée, on va donc chercher à privilégier telle ou telle lumière.

Clé N°5 : d’apprendre à ton œil à regarder la lumière tu feras et les ombres tu verras.

L'exposition

L’exposition fait référence à la quantité de lumière que le capteur de l’appareil photo reçoit (voir article sur appareils photos). Cette quantité de lumière se gère à l’aide 3 paramètres qui sont : la sensibilité ISO, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Trop de lumière, la photo sera surexposée (trop claire) et pas assez elle sera sous exposée (trop foncée). Ci-dessous trois exemples d’expositions différents.

Esprit photographe - Progresser en photo : Surexposition

Surexposition

Esprit photographe - Progresser en photo : Exposition optimale

Exposition optimale

Esprit photographe - Progresser en photo : Sous-exposition

Sous-exposition

La sensibilité iso
Le plus simple est de régler l’appareil en mode automatique surtout s’il gère bien les hautes sensibilités et le plus pertinent est privilégier une valeur ISO la plus basse possible pour éviter le phénomène de bruit.

L’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation
Elles sont indissociables. C’est comme un principe de vase communicant. Le réglage manuel (mode M) des deux en même temps relève du photographe averti. Si votre appareil dispose des réglages A (priorité à l’ouverture) et S (priorité à la vitesse) sauf cas particuliers, le mieux est de sélectionner l’un ou l’autre. Sur les appareils ne disposant pas de ces modes, utilisez : portrait, paysage, sport,...ou tout automatique.

Globalement on utilise plutôt la priorité à l’ouverture pour jouer sur la profondeur de champ (paysage, portrait,...) et la priorité à la vitesse pour gérer le mouvement (sport, animalier,...).

Clé N°6 : de donner priorité à la vitesse ou à l’ouverture, tu feras.

La balance des blancs

Comme vous l’avez peut-être remarqué, la lumière n’a jamais la même couleur.
La lumière naturelle varie suivant l’heure de la journée. La lumière artificielle – lampe à incandescence, lampe tungstène, flash – change suivant la source qui la produit.
La balance des blancs est une fonction qui prend en compte de la source lumineuse en adaptant la dominante couleur à l’éclairage ambiant. Tous les appareils disposent de cette fonction sous une forme ou une autre: soleil, nuages, ombre, tungstène, flash, fluorescent et bien sûr automatique.

Clé N°7 : de faire jaillir la bonne couleur, par le réglage de la balance des blancs tu feras.

Le format d’enregistrement

Pour restituer une image, un appareil photo va procéder en 3 grandes étapes :

  1. Le capteur enregistre toutes les données en format brut, le RAW
  2. Le logiciel de votre appareil va traiter « automatiquement » ces informations en tenant notamment compte de la balance des blancs, de la saturation des couleurs, de la netteté, de la réduction du bruit,...
  3. L’enregistrement en format JPEG s’effectue

 Si votre appareil le permet, enregistrez vos photos en JPEG et en RAW simultanément.
Avec cette solution vous disposerez de photos JPEG correctes et de photos au format RAW pour éventuellement les « post-traiter » avec un logiciel de type Lightroom.

Clé N°8 : d’améliorer tes photos en post-traitement tu feras et donc le format RAW tu utiliseras prioritairement.

Les réglages de l’appareil

Comme vous l’avez constaté, il est aussi dur aujourd’hui de paramétrer son appareil que de piloter un avion. Alors imaginez, piloter un avion en réglant son appareil...ou l’inverse.

La balance des blancs, le braketing, les modes de prise de vue, l’autofocus, les informations dans le viseur ou sur l’écran, les modes d’exposition, le flash, la zone pondérée, l’histogramme,... j’en passe et des meilleurs. Ce qui est sûr, c’est que tous ces réglages ou ces informations ont une incidence directe sur la qualité de vos photos.

Clé N°9 : de relire le mode d’emploi avec beaucoup d’attention tu feras. D’essayer les différents réglages tu feras aussi. Eventuellement d’acheter un livre sur ton appareil photo, tu envisageras.

La critique

Pour être critiqué sur son travail, c’est-à-dire savoir si sa photo est réussie, encore faut-il être critiquable. Plus précisément, êtes-vous prêt à entendre des impressions, des jugements, des opinions différentes des vôtres ? Si oui, alors demandez à ceux qui savent.

Clé N°10 : de demander leur avis à des connaisseurs sur tes meilleures photos tu feras.