Esprit photographe - 14 juillet au balcon, feux d’artifice à foison - triptyque

Le 14 juillet - et le 13 au soir - sont certainement les jours où la France compte le plus grand nombre de feux d’artifice tirés dans l’année. Pour un photographe, c’est une bonne occasion de réaliser quelques clichés spectaculaires à la condition toutefois de prendre quelques précautions. Voici donc quelques conseils pour ne pas les rater.

Matériel

  • Utiliser un trépied

Pour visualiser sur l’image les retombées des trainées de lumières scintillantes, l’emploi de vitesses d’obturation lentes (supérieures à 1 seconde) est obligatoire. Ces vitesses génèrent du « flou de bougé » en cas de tenue de l’appareil à pleines mains, donc trépied obligatoire !

Une fois le trépied bien stable et l’appareil positionné, le mieux est de ne plus toucher au trépied jusqu’à la fin du spectacle.
Une autre chose: mieux vaut débrancher le stabilisateur de l’appareil ou de l’objectif pour éviter les vibrations.

  • Utiliser une télécommande

Comme le trépied, elle permet d’éviter tout mouvement de l’appareil car en appuyant sur le déclencheur avec son doigt, on provoque des micros-mouvements qui peuvent créer du « flou de bougé ».
La télécommande permet aussi de profiter pleinement du spectacle en déclenchant sans viser constamment.

  • Utiliser un grand angle

La hauteur à laquelle éclate les fusées est souvent sous-estimée. Pour en tenir compte, il vaut mieux disposer d’objectifs « grand angle » qui autorisent les plans larges. Un zoom de type 16-55, par son choix de focales et son encombrement réduit, est bien adapté à ce type de situation.

Esprit photographe - 14 juillet au balcon, feux d’artifice à foison - oh la belle rouge

Réglages de l'appareil

La faible luminosité ambiante, une dynamique souvent forte et des sujets en mouvements : la partie « réglages » n’est pas une mince affaire ! Pour commencer, il faut sélectionner le mode Manuel (M) et débrancher le flash intégré de l’appareil.

  • Régler les ISO sur une faible sensibilité

Pour éviter le bruit numérique mieux vaut un réglage de l’ordre de 100 ou 200 ISO.

  • Fermer un peu l’ouverture

Pour limiter les risques de surexposition des trainées de lumière colorées et pour disposer d’une profondeur de champ passe-partout, des valeurs telles que f/8 ou f/11 sont plutôt bien appropriées.

  • Utiliser le mode Bulb

La longueur des trainées de lumière va être directement liée au temps d’exposition (ou de pose). La principale difficulté est de ne pas connaître à l’avance l’intensité lumineuse de chaque scène. Pour pallier cette difficulté, mieux vaut utiliser le mode Bulb (ou pose B) et choisir soi-même le temps d’exposition.
Le principe de ce mode est simple : on appuie sur le bouton de déclenchement, on le laisse enfoncé, on compte le temps d’exposition et on relâche le bouton. Ces actions peuvent bien sûr être effectuées avec la télécommande.
Si ce principe est simple, le calcul du temps d’exposition est plus compliqué. Il faudra faire quelques essais avant de trouver les bons réglages. Des temps d’exposition compris entre 1 et environ 10 secondes donnent en général des résultats corrects.
Une petite astuce : plus il y a de tirs de fusées simultanés et moins le temps d’exposition devra être long. Ainsi, le bouquet final demande un temps moins long qu’une fusée individuelle.

  • Contrôler l’exposition

Seule la lecture de l’histogramme vous permettra de connaître précisément les incidences de vos réglages sur l’exposition. Utilisez le pour bien déterminer les temps d’exposition pour chaque scène.

  • Débrancher l’autofocus

Compte tenu des conditions de luminosité, ne demandez pas à votre appareil de régler la netteté par lui-même; il n’en est pas capable. Ne demandez pas non plus à vos yeux de le faire, il y a de grandes chances que vous vous trompiez. Le mieux est de débrancher l’autofocus et de régler la netteté sur l’infini (ou juste avant).

Esprit photographe - 14 juillet au balcon, feux d’artifice à foison - la pelote

Composition et cadrage

Pour la composition, restez simple: utilisez la règle des tiers. Privilégiez les lignes de forces pour intégrer le premier plan et l’arrière-plan.
Une remarque: si votre premier plan est susceptible de bouger (des personnes par exemple), ces personnes seront floues compte tenu des temps d’exposition longs; pensez-y !

  • Choisir son cadrage

D’un point de vue cadrage, le mode portrait favorise la transcription du dynamisme d’un feu d’artifice notamment en suivant les mouvements verticaux des fusées. Il convient aussi aux premiers ou arrière-plans verticaux comme par exemple la tour Eiffel.
Le mode paysage va plutôt mettre en valeur la scénographie générale (animations au sol, bouquet final, …) et le lieu d’où est tiré le feu d’artifice (étendu d’eau et reflets, paysage grandiose, …).

  • Choisir son point de vue

Au-dessous du pas de tir des fusées, la hauteur à laquelle éclate les bombes est mise en avant, surtout avec un cadrage vertical; le dynamisme est alors accentué.
Au-dessus du pas de tir en format paysage, les trainées de lumière sont plus « aplaties » mais le contexte et le lieu sont mis en valeur.
Au niveau du pas de tir, la composition est équilibrée et permet de bien voir le contexte et le feu d’artifice mais à mon sens, le rendu global manque un peu de personnalité.
Quel que soit le point de vue choisi, si la ligne d’horizon est visible ou suggérée, faites qu’elle soit droite.

Esprit photographe - 14 juillet au balcon, feux d’artifice à foison - feu à bord

  • Surimpression

A l’aide d’un petit bout de carton, il est possible de créer facilement un effet de surimpression. En mode bulb, vous déclenchez la télécommande sur un départ de fusée puis quand elle a éclaté, vous positionnez le bout de carton devant l’objectif pour empêcher la lumière de passer. Au départ de la fusée suivant, vous enlevez le carton de l’objectif, puis vous le remettez, et ainsi de suite. Vous obtiendrez ainsi une surexposition sur une même image de plusieurs fusées.

Esprit photographe - 14 juillet au balcon, feux d’artifice à foison - feu à volonté

En résumé : 15 choses à faire pour réussir ses photos de feu d’artifice

1.    Choisir son point de vue en tenant compte du vent (retombées des fusées) et des personnes susceptibles de bouger devant vous
2.    Débrancher le stabilisateur
3.    Débrancher l’autofocus et régler la mise au point sur infini (ou juste avant)
4.    Débrancher le flash intégré de l’appareil
5.    Sélectionner le mode manuel (mode M)
6.    Utiliser un trépied (le rendre stable)
7.    Utiliser une télécommande ou à défaut le retardateur
8.    Préférer une focale grand angle
9.    Choisir son cadrage et ne plus le changer jusqu’à la fin
10.    Régler la sensibilité sur 100 ou 200 ISO
11.    Régler l’ouverture du diaphragme sur f/8 ou f/11
12.    Sélectionner le mode Bulb
13.    Evaluer les temps d’exposition (entre 1 et 10 secondes)
14.    Contrôler l’exposition en utilisant l’histogramme
15.    Profiter du spectacle !