Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Différents appareils
Ca y est, je passe à la photographie, la vraie. Celle qui réclame créativité, sensibilité et coup d’œil. Mes dernières images « smartphonesques » sont incroyables, surtout d’après ma sœur. Les attitudes de son petit dernier n’ont plus aucun secret pour moi.
C’est vrai qu’elles sont belles mes photos mais à y regarder de plus près, c’est loin d’être parfait. Elles sont parfois trop sombres ou trop claires, agrémentées de couleurs un peu bizarres et quelquefois pas très nettes.
- C’est parce que tu n’as pas d’appareil photo, m’a dit un ami. Il t’en faudrait un, a-t-il ajouté. Oui, mais lequel ?
Quand on commence à apprécier ses photos au point de les regarder en recherchant leurs imperfections (couleurs, lumière, netteté, cadrage, composition, etc.), c’est que le virus photographique approche à grandes enjambées. L’envie de mettre en belles images son univers et ses souvenirs devient irrémédiable. Il faut alors franchir le pas mais par où commencer ?
La première démarche c’est de bien s’équiper ou plutôt de s’équiper bien : quelle est mon ambition de photographe (amateur, averti, passionné) ? Quels sont les sujets qui m’attirent ? Quel est l’utilisation que je compte faire de mes photos (tirage papier, partage sur les réseaux sociaux, visionnage sur écran,…) ? Quelle fréquence d’utilisation? Quel budget pour l’achat du seul appareil ? Et pour les éventuels accessoires (objectifs, pied, flash,…) ?
Une fois ces besoins bien cernés, il faudra les comparer avec les possibilités offertes par les différents appareils. Pour cela il faut déjà être capable de décrypter les éléments techniques en rapport avec un appareil photo numérique (APN).

Capteur de lumière

Le capteur est la pièce centrale de l’appareil photo numérique. C’est la pellicule d’autrefois. Sans lui, impossible d’enregistrer ou de voir ses photos (et ses vidéos) sur un support informatique. La taille du capteur, la densité des photosites ont une incidence directe sur les possibilités techniques (flou d’arrière-plan, grossissement, montée en ISO…) et donc sur le rendu de la photo. Attention toutefois à ne pas confondre possibilités techniques et qualité de photo. Sur ce point, les appareils équipés de capteurs plein format (voir ci-dessous) ne rendent pas forcément la meilleure image ; il existe bien d’autres critères.

Les principaux capteurs sont :

  • Les « Plein-format » (full frame) qui équipent les reflex et certains hybrides (SONY). Ils sont principalement destinés aux professionnels et aux amateurs éclairés
  • Les APS-C équipent la plupart des reflex « grand public » et quelques hybrides
  • Les 4:3 qui équipent plutôt les hybrides (Olympus et Panasonic)
  • Les [1/1,7’’], [1/2’’], [1/2,3’’] qui équipent les bridges et les compacts

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Les différents capteurs

Pixels et définition

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Les pixels
Le pixel est le plus petit élément de la définition d’une image. Si j’ai une résolution de 5 millions de pixels, j’ai 5 millions de points les uns à côté des autres sur l’ensemble de mon image. Le nombre de pixels renseigne sur la qualité du rendu et le potentiel d'agrandissement d’une photo.
Ah, ces fameux pixels! Ils sont à la photo ce que le calcium est à l’eau minérale, un levier marketing.
Les publicités nous invitent à une surconsommation de pixels. Elles sous-entendent que plus ils sont nombreux et plus la photo est belle. Même si leur nombre est en rapport avec la qualité, d’autres éléments sont aussi voire plus importants : la densité des photosites, l’optique, etc.,… et bien sûr le talent du photographe.
Aujourd’hui, les constructeurs stoppent peu à peu cette communication dépourvue de sens.
Dans le cadre d’un achat d’appareil photo, le nombre de pixels ne doit pas être le principal critère de choix.
question
Combien de pixels me faut-il pour commencer ?
Huit millions de pixels (8MPX) est un premier choix correct, en tout cas largement suffisant, pour des tirages papiers de format A4 ou pour visionner ses images sur un écran.

 

question
Pourquoi vais-je avoir besoin d’un grand nombre de pixels (≥16 MPX) ?
Pour deux raisons : je fais des grands tirages c’est-à-dire supérieurs au format A3 soit 42 X 29,7 cm ou/et je recadre mes photos. Par exemple je prends un groupe de trente personnes en photo et je la recadre sur mon ordinateur pour ne garder que 3 ou 4 personnes.

 

Objectif fixe ou variable

La focale

L'objectif photographique est un système optique formé de plusieurs lentilles ou miroirs.
Il se caractérise par sa distance focale et son ouverture maximale. Il inclut souvent un moteur de mise au point automatique (autofocus).
La focale d’un objectif est exprimée en mm. Le champ de vision couvert est fonction du capteur de l’appareil.

focale

Pour chaque sujet photographique, une focale est plus ou moins adaptée. Ci-dessous un petit tableau qui reprend les principales utilisations des focales (capteur plein format).

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Les focales et leurs utilisations

Il existe des objectifs fixes et variables.
L’objectif fixe correspond à une seule distance focale qui peut varier de 14 mm à 800 mm ou plus.
L’objectif variable appelé plus communément zoom modifie le champ de vision. Son fonctionnement repose sur le déplacement des lentilles optiques de l’objectif. Un zoom de grande amplitude permet de disposer d’une vaste plage de focales par exemple 16-300 mm.
En règle générale, les objectifs fixes, à prix égal, proposent ouverture et qualité d’image supérieures aux objectifs variables mais en contrepartie sont beaucoup plus limités dans les possibilités de prise de vue.

Attention de ne pas confondre les zooms optiques et les zooms numériques. Le zoom numérique est un grossissement artificiel de l’image. Ce n’est pas le bloc optique qui produit le grossissement mais le calcul du processeur de l’appareil photo qui simule un grossissement donné. La qualité de la photo est bien en deçà de celle produite avec un zoom optique.

L'ouverture

L’objectif laisse passer la lumière à l’aide du diaphragme. Plus il est ouvert et plus la lumière passe.
Les ouvertures d’un objectif sont répertoriées par des valeurs dont les plus courantes sont (de la plus ouverte à la plus fermée) : f/1,4 ; f/2 ; f/2,8 ; f/4 ; f/5,6 ; f/8 ; f/11 ; f/16 ; f/22 ; f/32.

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Les ouvertures du diaphragme

L’ouverture maximale d’un objectif est un critère souvent décisif pour l’achat d’un objectif. Plus elle est grande et plus elle permet des possibilités photographiques.
Que l’objectif soit fixe ou variable, il faut privilégier si possible ceux qui disposent des plus grandes ouvertures. Attention aux offres alléchantes qui proposent souvent des zooms de piètre qualité optique avec des petites ouvertures qui vont nécessiter une forte lumière pour avoir une exposition correcte.

question
Est-il possible de changer le zoom sur un compact ou un bridge ?
Non, il faut se contenter du zoom monté sur l’appareil. Les possibilités optiques (ouverture, focale mini et maxi,..) ne sont pas modifiables, ce qui limite forcément l’évolution artistique et la démarche créative. La qualité de l’optique et le niveau d’ouverture sont des critères importants.

 

question
Et sur le reflex, quel objectif est le plus adapté ?
Concernant les reflex et les hybrides, ils sont souvent proposés à la vente avec un ou deux zooms de qualité correcte. Pour commencer, un 18X105 ou équivalent est largement suffisant.
Les objectifs fixes ou les zooms à grande variation (ou plages d’utilisation) sont plutôt destinés à des photographes déjà avertis et connaissant précisément leur champ d’action (voir tableau « utilisation focales » ci-dessus).

 

Autofocus, une question de mise au point

C’est tout simplement la mise au point automatique, c’est-à-dire le système qui permet à l’image d’être nette. Plus précisément, l’appareil déclenche la photo à partir du moment où la mise au point sur le sujet visé est effectuée. Si pour photographier un paysage, le délai nécessaire pour la mise au point n’est pas primordial, il en va autrement pour toutes les photos en mouvement comme par exemples, le sport, l’instantané dans la rue. Il n’y a rien de plus frustrant que d’être prêt, l’appareil photo en fonction, en train de viser le petit dernier soufflant ses bougies d’anniversaire et de n’avoir que des bougies éteintes pour cause de déclenchement attardé.
La rapidité de la mise au point est un critère d’achat à ne pas négliger.

Stocker mais pas seulement

Les deux formats d’enregistrement numérique les plus utilisés sont le JPEG et le RAW.
Le JPEG est obtenu à partir du logiciel de traitement de photo intégré à l’appareil. Attention, attention, chaque fabricant à ses petits secrets de traitement JPEG et les résultats (couleur, exposition, contraste,…) ne sont pas forcément identiques d’un appareil à l’autre.
Le RAW est un format brut - équivalent au négatif des appareils argentiques - qui permet d’être traité a postériori avec un logiciel de développement de type Lightroom, une nécessité pour beaucoup de photographes.

question
Le format RAW est-il vraiment utile ?
Oui pour au moins deux raisons :
- Seul ce format permet d’authentifier les données de prise de vue de la photo et donc par extension son auteur.
- Un traitement photographique à partir de ce format brut propose plus de possibilités
NON si on ne souhaite pas consacrer de temps à la retouche photo (très chronophage) ou si on n’a pas la volonté de transformer ses photos en œuvre artistique.
L’idéal pour le photographe passionné est de « shooter » en RAW et de développer ensuite ces images en JPEG sur son ordinateur en automatique ou en manuel. On peut ainsi conserver les originaux (RAW). Quand on débute, on peut utiliser le mode JPEG qui est suffisant mais à terme, pour le puriste, le développement est une étape obligatoire.

 

Viseur

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : Le viseur
La visée se fait soit par un viseur, électronique ou optique, ou par l’écran arrière. Un viseur électronique comme l’écran arrière permet d’avoir le cadrage exact de la photo au contraire d’un viseur optique où le cadrage n’est pas identique à ce que l’on voit sauf sur les appareils plein format et quelques reflex.
Les viseurs optiques sont en général plus lumineux et offrent une meilleure vision globale d’une scène.
Quand la visée se fait uniquement sur l’écran arrière, en cas de luminosité extérieure forte la visualisation s’avère souvent aussi difficile que de lire un SMS en plein soleil.
question
Alors, avec ou sans viseur ?
C’est surtout une question de confort. Personnellement, je ne peux pas me passer de viseur, encore faut-il qu’il soit le plus juste possible. Sur les reflex le problème se pose peu car ils sont en général munis de viseurs optiques de qualité. Sur les compacts experts et les hybrides, c’est un point d’attention.

 

Ecran arrière

Esprit photographe - Caractéristiques d’un appareil photo : L'écran arrière
La visée se fait soit par un viseur, électronique ou optique, ou par l’écran arrière. Un viseur électronique comme l’écran arrière permet d’avoir le cadrage exact de la photo au contraire d’un viseur optique où le cadrage n’est pas identique à ce que l’on voit sauf sur les appareils plein format et quelques reflex.
Les viseurs optiques sont en général plus lumineux et offrent une meilleure vision globale d’une scène.
Quand la visée se fait uniquement sur l’écran arrière, en cas de luminosité extérieure forte la visualisation s’avère souvent aussi difficile que de lire un SMS en plein soleil.

 

Vidéo

Et oui, l’appareil photo filme. Si cette possibilité reste intéressante, il faut en connaître les contraintes, notamment l’ergonomie qui n’est pas vraiment faite pour cette fonction et l’autonomie de la batterie qui est mise à rude épreuve. Néanmoins, cela peut être utile par exemple pour les sourires du petit dernier !
Privilégiez la vidéo « full HD » ou 4K de plus en plus disponible sur les derniers modèles et commencez à réfléchir sérieusement à l’achat et à l’apprentissage d’un logiciel de montage vidéo (rien de plus ennuyeux que les films de 3 minutes en une seule séquence !). Là aussi, pour avoir des séquences de qualité, le temps de travail en amont est souvent très conséquent.

Wi-Fi

Peu à peu l’ensemble des appareils photos s’équipent de la Wifi. Envoyer photos et vidéos par mail, les partager et les sauvegarder sur les réseaux sociaux ou les afficher sur un téléviseur ou un ordinateur devient possible. Il est important de se renseigner ou mieux d’essayer ces diverses possibilités avant de se déterminer si c’est un critère qui compte pour vous.

GPS

Le GPS d’un appareil n’est pas fait pour remplacer le GPS d’une voiture ! Il permet juste d'associer une position géographique à chacune des photographies prises.
Il a pour objectif de « géolocaliser » vos prises de vues et peut être ainsi de les trier plus facilement
A vous de voir, si c’est indispensable.

Tropicalisation

La tropicalisation indique que l’appareil a été conçu pour garantir une étanchéité parfaite à la poussière, au gel et à la pluie mais surtout à l’humidité. On trouve ce traitement sur les appareils Hybrides et Reflex. Fortement conseillée pour les bretons et les normands 😉

Stabilisateur

C’est un dispositif qui compense les vibrations dues aux mouvements involontaires du photographe. Il peut être optique (mécanique) ou numérique (électronique). Le stabilisateur numérique est en fait un artifice qui évite les flous de bougé en augmentant la sensibilité du capteur par une montée en ISO. Son principal défaut reste le bruit ainsi généré. Le stabilisateur optique reste donc préférable. Chaque constructeur dispose de son (ses) propre(s) système(s) de stabilisation (VR pour Nikon, IS pour Canon, SWD pour Olympus,…).