Evaluation d’une photo

Je parle ici d’évaluation et non d’appréciation. La différence entre les deux ? Dans la première, il n’y a pas de valeur de verdict comme le sempiternel « bien / pas bien ». La deuxième au contraire fait référence à ce type de jugement. Pourquoi évaluer ses photos ? Tout simplement pour progresser ; pour essayer de déterminer avec le plus de précision possible ce qui est perfectible dans son approche ou dans sa technique photographique.

Aspects de la photo à évaluer

Le sujet, la prise de vue et la technique (réglages de l’appareil) sont les catégories les plus représentatives d’une photo.
Concernant le sujet et pour éviter le plus possible la subjectivité, l’évaluation met en avant l’originalité, la mise valeur et l’intention du photographe.
Pour la prise de vue, ce sont les règles classiques de composition, de cadrage, d’angle de prise de vue qui sont prises en considération.

Critères d’évaluation

1 - Intérêt du sujet

Un sujet est plus ou moins original ou plus ou moins classique. Par exemple, un port de pêche est un vrai sujet bateau(x) et cela dans tous les sens du terme. Plus le sujet est classique et plus son traitement devra être exemplaire pour attirer l’œil.

2 - Intention du photographe

C’est la réponse aux questions : pourquoi ce sujet m’intéresse (les couleurs, l’ambiance, la situation, la nostalgie,...) ? Pourquoi faire cette photo ? Qu’est-ce que je veux faire ressortir ou exprimer ?
Un exemple : le portrait d’une personne à l’expression nostalgique. La personne est le sujet et l’expression nostalgique est l’intention.

3 - Traitement du sujet

C’est la mise en valeur du sujet. C’est l’ambiance ou le contexte de l’image mis en avant. Le point de vue, la distance par rapport au sujet, l’éclairage, la longueur de la focale...sont des éléments du traitement du sujet.
Dans notre exemple de portrait, le noir et blanc pourrait être un choix de traitement pour renforcer l’expression nostalgique du sujet.

4 - Composition

Elle définit la mise en scène de l’image. Il est possible d’utiliser des règles classiques comme celles des tiers ou de la perspective ou de déroger à ces règles. L’important est que la composition mette en exergue le sujet et l’intention du photographe.

5 - Cadrage

C’est à la fois la sélection du format - carré, rectangulaire vertical, rectangulaire horizontal – et le choix de la taille du cadre et donc des éléments contextuels qui seront présents ou non sur l’image.

6 - Exposition

Elle correspond principalement à la gestion de la lumière et du contraste.

7 - Mise au point

C’est le réglage pour rendre un sujet net ou flou sur une photo. Sauf exception, un sujet flou ne participe pas à la réussite d’une photo.

8 - Profondeur de champ

La zone de netteté en profondeur d’une photo s’appelle la profondeur de champ. Elle est essentielle dans la mise en valeur du sujet. Par exemple, un paysage demande souvent une profondeur de champ importante et un portrait, une PDC courte.

Démarche pour évaluer une photo

Dans une évaluation et quelle que soit la « chose » à évaluer, les critères subjectifs sont par définition trop interprétables pour rendre compte avec exactitude de la qualité d’un travail. Dans le cadre de la photographie et de l’art en général, les goûts et les couleurs, c’est bien connu, varient en fonction de chaque individu et à raison de quelques milliards de terriens...

Pour évaluer une photo, il faut juste essayer de la situer à l’aide d’une échelle de mesure basée sur des paramètres si possible objectifs, ce qui n’est d’ailleurs pas toujours évident.
Plusieurs possibilités existent pour définir l’échelle de mesure. Dans notre exemple d’évaluation, nous avons privilégié un barème de notation de 1 à 4, 1 étant la note la plus basse.

La grille d’auto-évaluation

Critères 1 2 3 4 Commentaires (justification de la notation)
sujet évaluation de l'originalité du sujet
intention évaluation de l'intérêt du sujet
traitement évaluation de la mise en valeur du sujet et de l'intention
composition évaluation de la mise en scène de la photo
cadrage et format évaluation de la description du contexte
exposition évaluation de la gestion de la lumière et du contraste
mise au point évaluation de la netteté du sujet
profondeur de champ évaluation de la gestion de la netteté sur les différents plans de la photo

 

Un exemple : auto-évaluation d’une photo

Esprit photographe - Evaluer ses photos : Passerelle à la Villette © Olivier Gouzien

© Olivier Gouzien

Grille d’auto-évaluation d’Olivier Gouzien

Préambule : "mon intention en prenant cette photo était de produire une belle image graphique et très colorée d’une vue nocturne d’un bâtiment de la Villette."
Exifs : Olympus EM1 - F2.8 – 1/4s – 200 ISO – 28mm

Critères 1 2 3 4 Commentaires (justification de la notation)
sujet X difficile de faire preuve d'originalité dans un lieu très photogénique comme la Villette
intention X au final la photo produite répond bien à mon intention de départ
traitement X c'est ce traitement (HDR) qui vient un peu contre balancer le manque d'originalité du sujet
composition X la règle des tiers est bien respectée et c'est ce que je voulais
cadrage et format X j'aurais pu cadrer différemment pour inclure plus d'eau, de reflets et donc de couleurs pour renforcer mon intention de départ
exposition X la photo manque de piqué, j'aurais du fermer davantage (f11) l'objectif pour augmenter le piqué et donner plus d'éclat
mise au point Rien à dire sur ce point
profondeur de champ X convenable mais là encore j'aurais du fermer davantage l'objectif

 

En conclusion

Cette méthode d’auto-évaluation a pour objectif de vous aider à maîtriser votre progression en recensant vos points forts et vos points plus faibles. Pour cela une bonne pratique consiste à auto-évaluer un échantillon de photos récentes tous les mois. Après quelques mois d’utilisation de cette méthode, votre capacité à vous évaluer se fera par réflexe.