Tous les appareils photos numériques proposent d’enregistrer les photos en format JPEG. C’est le format standard. La plupart des boitiers proposent aussi un autre choix : le format RAW.

Création d’une photo numérique

Une photo numérique est une image restituée sous forme de fichier informatique. Elle correspond à l’enregistrement et au traitement des données recueillies par le capteur.

Esprit photographe - Différences JPEG et RAW

Le capteur de l’appareil recueille les informations liées à la lumière perçue. Ces données sont ensuite  enregistrées par le processeur. Cette étape correspond à la création d’un fichier au format RAW, c’est-à-dire un format brut. Ensuite, ce fichier subit un traitement automatisé – dont le processus est normalisé - qui permet d’obtenir après compression un fichier au format JPEG.

Sur les appareils compacts (hormis les experts) les photos sont enregistrées en format JPEG, un autre choix est souvent inexistant. Sur les bridges, hybrides et autres reflex, le photographe peut sélectionner l’un ou l’autre de ces formats (ou les deux) comme choix de restitution.

Le fichier RAW (ou format RAW)

Définition

C’est un fichier « brut » qui contient l’ensemble des données générées par le capteur.
Ces données ne constituent pas un fichier image, elles ne sont pas exploitables en tant que telles.
Pour exploiter un fichier RAW, il faut procéder ultérieurement à une étape de développement, comme on le fait en argentique à partir d’un négatif.
Le format raw n’est pas normalisé. Chaque fabricant possède le sien - appelé format natif ou propriétaire - ce qui ne facilite pas évidemment le visionnage et le développement. Par exemple, le format NEF pour une photo est le format RAW de Nikon (voir tableau ci-dessous).

 

Marque Extension RAW
Nikon NEF
Canon CR2
Fuji RAF
Olympus ORF
Pentax PTX
Sony ARW
Minolta MRW
Panasonic RW2
Samsung SRW
Adobe DNG

 

Fonctionnement

Quand on sélectionne le format RAW sur un appareil, celui-ci enregistre les données à partir des seuls réglages suivants : mise au point et exposition. Les autres réglages – balance des blancs, saturation, contraste, etc. – sont juste inscrits (ou tagués) et peuvent donc être modifiés au développement sans aucune perte de qualité.

Le développement des fichiers raw

Pour développer un fichier RAW et donc le convertir en fichier numérique exploitable (retouche, partage,...) il est nécessaire d’utiliser un logiciel de développement (ou dérawtiseur) comme Lightroom, raw therapee, DXO ou Capture one. Il est aussi possible d’utiliser le logiciel du fabricant vendu avec l’appareil ou celui couplé à un logiciel de retouche (par exemple, Camera raw pour Photoshop).

Les avantages du RAW
  • il n’y a pas de perte de données : les possibilités offertes de modifications de la photo sont donc plus importantes que pour les autres formats.
  • les modifications sont réversibles : les paramètres appliqués lors du développement sont une interprétation de l’image. Comme pour un négatif, le fichier RAW peut être développé de plusieurs manières et plusieurs fois sans jamais effacer les données brutes.
  • il est convertible en une multitude de formats (JPEG, TIFF, PNG,...)
  • il gère bien les écarts de contraste (la dynamique)
  • les couleurs sont profondes
Les inconvénients du RAW
  • il est peu exploitable en l’état. Prendre ses photos en RAW implique de les développer à postériori, ce qui demande du temps et des connaissances.
  • il « pèse » lourd (souvent plus de 15Mo).
  • c’est un format natif non standardisé ce qui pose le problème de son stockage à terme.

Le fichier JPEG

Définition

JPEG est l’acronyme de Joint Photographic Experts Group. Ce format répond à une norme facilitant la transmission des images photographiques numériques notamment en réduisant son poids au détriment d’ailleurs du nombre d’informations et donc de la qualité. Le JPEG est un format compressé. Malgré la norme, le rendu des photos est différent d’un appareil à l’autre selon le traitement spécifique apporté par chaque constructeur.

Fonctionnement

Le capteur recueille les informations de lumière. Le processeur les enregistre puis applique un traitement automatique pour définir la balance des blancs, la luminosité, le contraste,...avant de la compresser pour réduire le poids du fichier. Le principe de compression du format JPEG est basé principalement sur l’élimination des « fines nuances de teintes » que l’oeil humain distingue mal. Un appareil photo propose plusieurs types de compression – fine, normale, basique - qui vont selon le choix influer plus ou moins sur le poids et la qualité de la photo.

Le développement des photos JPEG

Le développement est une étape qui n’existe pas avec le JPEG car c’est l’appareil photo qui s’en charge. Il est tout à fait possible de retoucher les photos en JPEG directement à l’aide des nombreux logiciels – gratuits ou payants – disponibles sur le marché.

Les avantages du JPEG
  • il est peu encombrant (poids ou taille) ce qui facilite son exploitation
  • dans des bonnes conditions de prise de vue, les images sont en général de très bonnes qualités
  • il est exploitable immédiatement (impression, partage, publication) sans traitement particulier, ni développement
  • il est universel. Son stockage offre à terme plus de garanties que le RAW
Les inconvénients du JPEG
  • le traitement de l’image et la compression sont irréversibles ce qui rend le photographe tributaire des réglages du fabricant...et des siens !
  • il contient moins d’informations que le RAW ce qui limite les possibilités de retouche pour améliorer le rendu de la photo (exposition, contraste, couleurs,...)
  • il gère mal les grands écarts de contraste.

En conclusion

En matière de photographie numérique le choix du format de fichier à partir de l’appareil (quand celui-ci est possible) est incontournable. Le JPEG comme le RAW possède ses avantages et ses inconvénients.

Le RAW conviendra plus particulièrement au passionné de photo qui veut maîtriser de A à Z sa production photo...et qui dispose de temps pour le faire.

Le JEPG sera parfait pour la personne qui est satisfaite des photos JPEG de son appareil et qui souhaite les exploiter rapidement pour les : partager sur le web, les utiliser dans des documents,...

Si vous n’êtes pas décidé sur le choix du format, une autre solution existe : c’est tout simplement de régler son appareil sur RAW+JPEG et de disposer ainsi de toutes les photos sous les deux formats.