Dans la photo de sport, l’une des priorités du photographe est la gestion du mouvement. En effet, en sport le sujet se déplace plus ou moins rapidement et parfois de façon aléatoire. C’est au photographe de retransmettre cet effet de mouvement et pour cela, il dispose de plusieurs choix dont l’effet de filé.

1 - Le mouvement

Gérer le mouvement en photographie remonte à l’invention même de la photographie, c’est donc une technique bien rôdée. Voici les 3 manières de représenter le mouvement :

A – Figer le mouvement

La première possibilité consiste à figer le mouvement, comme un arrêt sur image. C’est un bon moyen pour montrer les détails que l’œil humain n’a pas le temps de voir à vitesse réelle comme les parties d’un muscle, les grimaces de douleurs d’un sportif, les projections de boue d’une voiture de rallye, … Paradoxalement, cette image figée donne une impression de grande vitesse au sujet.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Vincennes

© Olivier Gouzien

B – Afficher le flou de mouvement

La seconde option est de représenter le mouvement par un flou. Quand l’appareil photo reste fixe sur une scène et que le sujet bouge, les traces de déplacement du sujet deviennent visibles : elles sont matérialisées sur la photo par un flou de mouvement.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Le Mans

© Olivier Gouzien

Cet effet va mettre l’accent sur l’environnement. On pourra ainsi insister sur le détail d’une infrastructure comme les gradins d’un stade, un circuit automobile, … Le sujet flou sur cette scène apporte la notion de mouvement et de vitesse à la photo.

C – Créer un effet de filé

Dans ce dernier cas, le sujet est au centre du point d’attraction de l’image ; il y a en général une seule petite zone nette où va d’ailleurs se poser l’œil. On distingue très bien le sujet dans son ensemble, et tout le flou de mouvement (flou de bougé) est apporté par l’environnement. L’impression est souvent saisissante et donne un effet de réalisme et d’immersion. Cette technique permet de plonger le lecteur au cœur de l’action.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Cyclisme

© Olivier Gouzien

2 - La technique du filé

Le principe du filé est simple mais demande toutefois quelques essais préliminaires. Il est en effet souvent nécessaire de faire plusieurs essais avant d’avoir la bonne photo. D’un point de vue pratique, il vaut d’ailleurs mieux régler son appareil sur le mode rafale pour disposer, presque à coup sûr, d’une photo correcte.

Pour donner l’effet de filé il faut respecter 3 règles :

  1. Suivre le sujet en déplacement dans le viseur de l’appareil photo
  2. Déclencher la prise de vue, tout en continuant de suivre le sujet
  3. Continuer de suivre le sujet après le déclenchement

C’est parce que l’appareil photo est continuellement en mouvement que l’effet de filé est visible sur l’image. L’idée est de « transformer » le flou de mouvement en flou de bougé.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Course de côte

© Olivier Gouzien

Les deux paramètres les plus difficiles à gérer dans la création de cet effet sont le choix de la vitesse de déclenchement - le temps de pose - et la mise au point sur le sujet.

A - La vitesse

Le temps de pose est directement lié à la vitesse de déplacement du sujet. A distance égale entre l’appareil et le sujet, il vaut mieux utiliser une vitesse plus rapide pour prendre une formule 1 plutôt qu’un cheval de course.

Le temps de pose va également permettre de modifier l’intensité de l’effet de filé voulu. Le photographe devra donc avoir toujours la main sur la gestion de la vitesse et par conséquent utiliser le mode S ou Tv de son appareil photo.

En règle générale, les vitesses de déclenchement les plus appropriées vont de 1/40s pour un marathonien à 1/150s pour une voiture de course. Là encore, il faut impérativement faire plusieurs essais à des vitesses différentes et comparer les résultats sur vos photos avant de choisir la vitesse.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Course de chevaux

© Olivier Gouzien

B – La mise au point

Il existe deux méthodes principales. Le choix de l’une ou de l’autre dépend des performances globales de l’autofocus de l’appareil photo mais aussi du caractère prévisible ou aléatoire des déplacements du sujet.

  • Utilisation de l’autofocus en continu : AF-C ou AI Servo

Choisissez un ou plusieurs collimateurs (idéalement en mode de zone dynamique) pour vous aider à suivre le sujet et à le garder dans la zone de détection.

Pendant tout le déplacement du sujet et du suivi de ce dernier, l’appareil doit faire la mise au point sur lui. Quand votre appareil possède de bonnes performances dans ce domaine, c’est la solution optimum car elle permet de suivre le sujet dans toutes les directions et sans tenir compte à l’avance de ses futurs déplacements. Sur certains appareils, la mise au point en continu et en suivi pose parfois des problèmes, il devient alors nécessaire de passer en mise au point manuelle.

  • Utilisation de la mise au point manuelle

Cette méthode est infaillible et rapide à condition de connaitre précisément les déplacements du sujet. L’anticipation des déplacements permet de faire la mise au point sur l’endroit où sera le sujet au moment du déclenchement.

Le principe est d’une grande simplicité puisqu’il suffit de faire la mise au point (manuellement ou avec autofocus) sur l’endroit où sera le sujet quand vous déclencherez. Pour cela, on déconnecte l’autofocus en passant en mode de mise au point manuelle puis on suit le sujet, et on déclenche quand il se trouve sur la zone où la netteté a été faite.

Pour maximiser ses chances il vaut mieux avoir une profondeur de champ moyenne et donc choisir une ouverture à partir de f/5,6 ou f/8.

Esprit photographe - Faire un effet de filé en photo de sport - Stockcar

© Olivier Gouzien

En conclusion

En photo de sport, l’effet de filé est la technique qui donne le plus une impression d’immersion saisissante. Il est relativement simple à produire même s’il nécessite souvent plusieurs essais.

A vos appareils et partagez vos photos avec nous.