Prendre des fleurs en photo est un grand classique. Souvent ces photos montrent toutes les gammes de couleurs présentes sur une scène florale. Plus ces couleurs sont éclatantes dans des tons chauds qui tranchent avec le vert des feuillages, et plus il y a des chances que ces photo soient considérées comme belles !
Dans mon exemple j’ai voulu apporter un autre regard, plus original en produisant une photo en noir et blanc et en highkey. Pour rappel, un highkey est une technique photographique qui consiste à intensifier les hautes lumières, sans pour autant surexposer ce qui aurait pour incidence de gommer trop de détails.

Esprit photographe - Une photo par l'exemple - Faire un noir et blanc highkey pour montrer les détails d'une fleur

© Olivier Gouzien

Conditions de prise de vue

Cette photo a été prise dans des conditions de studio. Pour ce faire, j’ai utilisé un flash en déporté (non fixé sur l’appareil). Il a été ainsi posé sur un pied et légèrement décalé vers la gauche pour marquer la direction de la lumière. Un autre flash éclairait le fond pour produire un arrière-plan d’un blanc immaculé.
J’ai utilisé un brumisateur pour déposer des petites gouttelettes d’eau sur les fleurs et rappeler ainsi la rosée du matin.

Matériel utilisé

Olympus EM1, Olympus Zuiko Pro 75 mm (150 mm en équivalent 24x36).

Réglages

  • Ouverture à f/2,8 : grande ouverture pour que les fleurs en arrière-plan soient légèrement floues.
  • Vitesse de 1/320 s : vitesse de synchronisation de l’Olympus EM-1 pour utiliser un flash.
  • Balance des blancs réglée sur « auto ».
  • ISO à 100 : niveau de sensibilité au plus bas pour maximiser la qualité et le piqué.
  • Flash : puissance des flash fixée à 50% pour avoir des blancs très purs sans être brulés.

Format et mise en scène

Cadrage assez serré pour rendre la composition plus harmonieuse. La tige en diagonale au-delà du dynamisme apporté à l’image équilibre cette composition plutôt centrée.

Post-production

Utilisation du mélangeur de couleurs de Lightroom pour la conversion N&B afin de mettre en avant les lignes de confondre les fleurs avec le fond. La profondeur de champ faible permet de flouter les fleurs en arrière-plan et les petits bourgeons en haut à droite. Cette profondeur de champ contribue à l’aspect minimaliste de l’image.

Le pinceau a permis de sélectionner les zones où l’exposition a été modifiée pour obtenir un highkey. Ici, la photo donne une impression de surexposition mais les contours des fleurs, les gouttelettes sont toujours visibles.

En résumé

Le choix d’un highkey associé au noir et blanc permet par son minimalisme concentrer le regard sur le sujet principal au détriment du contexte. Cela contribue, pour une photo de fleur, à la mise en avant des formes et reliefs de sa structure. Cela contribue aussi par une présence renforcée du blanc à une interprétation qui va de la douceur au romantisme.