Même si la gestion du bruit a fait des progrès incontestables, la « montée en ISO » est encore souvent synonyme de bruit. Là encore Lightroom propose un petit module de réduction du bruit assez efficace et simple d’utilisation. Pour rappel, le bruit est caractérisé par des pixels parasites de couleurs ou de luminosité aléatoires qui dénaturent une photo numérique. Leur nombre et leur intensité  dépendent de plusieurs paramètres comme par exemple la sensibilité, la taille du capteur ou la luminosité ambiante.

Pas de bruit pour rien

Il est parfois nécessaire de monter dans les ISO. Si vous disposez d’un boitier récent, vous pouvez monter jusqu’à 800 ISO sans problème et parfois beaucoup plus ! Si le bruit devient visible, il suffira d’utiliser des outils spécifiques comme celui proposé par Lightroom (nous utiliserons la version 5 dans ce tutoriel).

100 ISO
Faites glisser le curseur pour voir la même photo dans différents iso afin voir l’apparition du bruit.

 

Un exemple pour commencer

Ci-dessous, une photo avec un réglage de 25600 ISO pour mettre en évidence les corrections à réaliser. Pour le traitement du bruit dans Lightroom, nous vous conseillons de faire, afin de bien voir les corrections, un zoom taille réelle 1:1 (un pixel de la photo correspond à un pixel de l’écran).

Il existe deux sortes de bruits, le bruit chromatique et le bruit de luminance que nous allons traiter un par un.

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Exemple de bruit dans une photo

Le bruit chromatique

Le bruit chromatique fait apparaître des pixels « mal colorés », ceux-ci sont isolés ou regroupés dans des zones.

La première étape du traitement va consister à réduire ces bruits chromatiques à l’aide de trois outils distincts : « Couleur », « Détail » et « Lissage » (cf. capture d’écran ci-dessous).

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit chromatique et outil détail dans Lightroom

Couleur : cette fonction quasiment « magique » va corriger très efficacement les pixels colorés. Attention quand même à ne pas trop pousser le curseur car le traitement risque de « désaturer » des zones qui ne devraient pas l’être. Quitter le mode zoom de temps en temps afin de valider, en visualisant la photo, l’action du traitement.

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit chromatique et curseur couleur

Ci-dessus l’image a été traitée avec une valeur de 50 pour la couleur. On voit bien que les pixels isolés ont disparu mais que des taches (bleue, verte et magenta) sont encore visibles.

Lissage : cette fonction va prendre en charge les taches de couleurs.

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit chromatique et curseur lissage
Nous avons placé le curseur à 40, juste la valeur nécessaire pour rendre les taches de couleurs invisibles. Attention, en poussant trop le curseur vous risquez de « désaturer » des zones qui ne devraient pas l’être.

Détail : comme son nom l’indique, cette fonction va ajouter ou supprimer du détail dans les zones impactées par le traitement sur le bruit chromatique de votre photo, il est par défaut à 50. Ajouter du détail va inéluctablement ajouter du bruit, vous devez donc doser, là aussi, ce traitement pour trouver le bon compromis entre détail et bruit. Dans notre exemple nous le laisserons à sa valeur par défaut.

Le bruit de luminance

Cette fois le problème vient de la luminosité des pixels (et non de leur couleur) qui donne un aspect granuleux à la photo. Attention toutefois à ne pas confondre « grain » et « bruit », le grain est voulu par le photographe alors que le bruit est subit ; c’est une contrainte liée aux capacités techniques de notre matériel.

Cette étape du traitement s’effectue à l’aide des outils: « Luminance », « Détail » et « Contraste » (cf. capture d’écran ci-dessous).

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit de luminance et outil détail

Luminance : Grâce à cet outil, nous allons agir sur la luminance ; le but étant de rendre moins visible ces pixels lumineux en baissant la valeur de leur luminosité. L’action excessive sur ce curseur va supprimer des détails que nous récupérerons à l’aide des outils « Détail » et « Contraste ».

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit de luminance et curseur luminance

En sélectionnant une valeur de 70, l’image est adoucie, l’aspect granuleux de la photo disparait mais en contrepartie les détails sont moins présents (voir ci-dessus).

Détail : Pour palier l’action sur la luminance, nous allons ajouter du détail aux zones impactées par le traitement « Luminance ».

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit de luminance et curseur détail

Une valeur de 80 permet de récupérer un peu de détail, voir ci-dessus la pendule et le bas-relief.

Contraste : Pour la dernière étape de notre traitement nous allons intervenir sur le contraste des pixels. Par exemple pour l’image ci-dessous une valeur de 60 a été sélectionnée. Même si le changement est peu perceptible il est néanmoins réel.

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Bruit de luminance et curseur contraste

Résultat du traitement

Malgré un exemple caricatural – sensibilité de 25600 ISO – la puissance de la gestion du bruit dans Ligthroom a permis d’améliorer significativement la photo.

Esprit photographe - Gestion du bruit dans Lightroom : Résultat final

En conclusion

En agissant sur la couleur et la luminance, Lightroom permet de réduire correctement le bruit d’une photo. Néanmoins et dans la mesure du possible, il faut éviter au maximum le bruit à la prise de vue. La solution du trépied – quand elle est possible - est la meilleure pour utiliser une sensibilité ISO minimum.