Aujourd’hui, Esprit-photographe s’arrête chez Guillaume et Elena, deux jeunes photographes professionnels passionnés par leur métier. Guillaume nous a reçus dans leur studio photo (Elena n’était pas disponible ce jour-là) pour réaliser l’interview.

Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - Les photographes

Guillaume & Elena

Bonjour Guillaume, tout d’abord un petit mot pour vous présenter, Elena et toi ?

Nous sommes un couple de photographes uni à la ville comme dans le travail. Nous exerçons l’activité de photographe professionnel depuis 3 ans. Nous sommes basés à Vendôme dans le Loir-et-Cher. Nos services s’adressent aux particuliers sous le label « Guillaume & Elena Photographie » et aux professionnels sous le label « Studio65 ».

Quels sont vos parcours respectifs ?

Elena est native de Russie et plus précisément de Saint-Pétersbourg. Elle a fait des études en rapport avec le tourisme, notamment l’accueil et l’interprétariat car elle est trilingue français, anglais et russe. Actuellement elle prépare un diplôme sur les arts appliqués.
Quant à moi, je suis originaire de Vendôme. Attiré par la musique depuis mon plus jeune âge, j’ai d’abord fait des études de technicien du son, activité que j’ai exercée quelques années avant de franchir le pas et de vivre de mon autre passion, la photographie.

Comment vous répartissez vous la charge de travail ?

Elena est plutôt en charge de l’organisation et de la partie relation clients, et moi, je m’occupe de tous les aspects techniques comme par exemple la post-production. Concernant les photos, nous effectuons tous les deux les prises de vue et il en va de même pour la création artistique où chacun de nous apporte sa vision.

Quelles sont vos activités principales ?

Pour les particuliers, nos services sont principalement axés sur la photo de mariage et à un degré moindre, le portrait. Pour les professionnels, nous travaillons essentiellement avec des sociétés de communication comme MARCOM' Conseils située à Saint-Amand-Longpré pour lesquelles nous faisons des photos de produits et du publireportage. Notre activité principale en matière de chiffre d’affaires reste néanmoins la photo de mariage. A ce jour, nous avons couvert une quarantaine de mariages.

Justement, concernant la photographie de mariage, quelle est votre approche artistique ?

Trois points sont pour nous fondamentaux.

En premier, c’est la « connaissance ». Nous sommes très attentifs aux dernières innovations artistiques et techniques. Pour cela, nous faisons un important travail d’observation et d’analyse sur le travail des meilleurs professionnels comme par exemple Suzanne Stripling, Salvatore Cincotta ou Two Mann studios. Nous suivons aussi beaucoup de conférences animées par des photographes réputés à l’invitation de sites américains (CreativeLive, Adorama TV) pour la plupart. Cela s’apparente à de la formation continue.

Le deuxième point essentiel, c’est « d’être à l’écoute » des  futurs mariés - de leurs univers et de leurs émotions - pour comprendre ce qu’ils désirent.

Le troisième, c’est « notre sensibilité artistique » plus précisément la traduction en images des besoins des futurs mariés. Sur ce point, le fait de travailler en couple permet d’avoir deux regards différents mais néanmoins complices.

Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - Les mariés et les confettis

© Guillaume & Elena

En un mot, quel est votre marque de fabrique ?

En termes simples, c’est de proposer à nos clients une photo artistique, à la fois contemporaine et intemporelle et qui réponde parfaitement à leurs attentes.

Quels sont les temps forts d’un mariage à avoir absolument en image ?
  • Les préparatifs de la mariée (coiffure, maquillage, habillage) et du marié.
  • La ou les cérémonies (civile, religieuse, laïque) en prenant soin d’immortaliser l'échange des alliances, le premier baiser de l’union et les signatures des témoins.
  • La sortie de la mairie/église et les projections qui les accompagnent (bulles/fleurs, confettis, etc.).
  • Le cocktail ou le vin d'honneur qui permet de réaliser toutes les photos de groupe.
  • Le diner et les animations, les jeux et autres surprises.
  • L’arrivée du gâteau (pièce montée, wedding cake,...) et le découpage de la première part.
  • La première danse et la fête quand tout le monde s’amuse (enfin théoriquement !).
Quels sont vos tarifs pour ce type de prestations ?

Il est difficile de vous donner un tarif fixe car chaque mariage est différent. Pour vous donner un ordre d’idée, nos prestations démarrent à 1300 euros pour une couverture complète de la journée par deux photographes.

Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - Alliances

© Guillaume & Elena

Existe-t-il une autre prestation que vous conseillez à vos clients ?

Oh oui ! La séance d’engagement.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une séance réalisée avec les futurs mariés, bien avant le mariage (souvent plusieurs mois) et qui se déroule pendant 1 ou 2 heures, la plupart du temps en extérieur. Elle permet aux futurs mariés d’apprendre à faire connaissance avec le photographe et avec...l’objectif, pour être plus à l’aise et plus naturels le jour du mariage. Il est clair que les personnes les plus photogéniques sont d’abord celles qui sont les plus détendues et cela quelles que soient leur plastique et leurs attitudes.

Autre avantage, les photos prises pendant cette séance sont souvent plus intimes, plus complices, plus tendres car moins formelles que celles prises le grand jour, ce qui donne de très beaux souvenirs. Ces photos sont d’ailleurs souvent utilisées pour les faire-part, le livre d’or,...

Aujourd’hui, c’est une prestation très demandée ?

Ce n’est pas encore dans les mœurs mais comme la plupart des blogs consacrés au mariage en parle et la recommande, on peut raisonnablement penser que demain elle sera incontournable.

Quelles sont les difficultés qu’il faut anticiper pour photographier un mariage?

Il y a d’abord celles que l’on peut qualifier d’évidentes comme la météo, la constitution des groupes à prendre en photo ou bien la mauvaise gestion des événements et du timing. Sur ce point précis et en cas de méconnaissance d’éventuelles surprises organisées par les témoins ou amis, le photographe peut rater un instant primordial car il est en train de photographier autre chose ou parce qu’il est mal placé.

Dans la catégorie des problèmes « évidents », il y a aussi ceux qui concernent le matériel comme le dysfonctionnement du boitier, du flash ou tout simplement un capteur sale.

Et puis, il y a les difficultés imprévisibles. Dans cette catégorie, il y a par exemple le comportement des personnes : cela va de la mauvaise ambiance entre les invités ou les familles, à l’alcoolisation un peu excessive de quelques-uns, ce qui heureusement reste assez rare.

Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - Les témoins

© Guillaume & Elena

Y a-t-il une difficulté que vous n’aviez pas prévue au début de votre activité et qui revient systématiquement ?

Oui, la fatigue. Rester debout pendant 8 ou 12 heures, à l’affût de tout et sans temps réel de décompression réclame condition physique et concentration. Les nuits blanches et autres sorties la veille sont fortement déconseillées !

Quels sont les accessoires à avoir dans un sac de photographe de mariage ?

Si on laisse de côté l’aspect matériel (2ème boîtier, plusieurs cartes SD, plusieurs objectifs,...) il est obligatoire d’emporter des mouchoirs en papier – pour essuyer les éventuelles larmes d’émotion de la mariée - et quelques barres de céréales, pour une petite fringale, et pour un professionnel toujours disposer de cartes de visite, bien sûr.

Côté matériel, avez-vous un accessoire indispensable ?

Sans hésiter, un « expodisc ». C’est un petit accessoire qui permet de régler très rapidement et en live la balance des blancs suivant les conditions de lumière. Cela coûte une cinquantaine d’euros pour les premiers prix et c’est vraiment indispensable pour nous.

Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - La danse

© Guillaume & Elena

Quel est l’intérêt ?

Quand on shoote en RAW, on règle en général la balance des blancs sur auto. On modifie celle-ci en post-production pour maîtriser les couleurs. Un mariage, pour nous, ce sont 4 000 photos prises à examiner pour en sélectionner 1000 à remettre à nos clients. Vous imaginez le travail en post-production ? C’est donc du temps de gagné que l’on peut utiliser pour parfaire les retouches.

Peux-tu nous donner quelques astuces pour photographier le mariage d’un parent ou d’un ami ?

Oui, encourager les mariés à faire appel à un photographe professionnel pour ne pas rater « les photos indispensables ». Un mariage n’est pas une séance de portrait où l’on recommence la pose jusqu’à temps d’avoir la bonne photo. Dans un mariage, l’échange des alliances ou la signature du témoin, c’est une fois et une seule ; il n’y a pas de possibilités de recommencer la prise...et si ces instants essentiels sont ratés, qui va consoler la mariée ?

Ce petit point précisé, il est clair qu’un amateur peut aussi réussir quelques photos sympas. Ces quelques conseils peuvent l’aider :

  • connaître le déroulement et le timing du mariage de A à Z, y compris les « surprises » préparées par les invités.
  • Repérer tous les lieux avant le mariage (mairie, église, salle,...)
  • Sauvegarder au fur et à mesure les photos : un effacement intempestif des données sur la carte et c’est la catastrophe.
  • Respecter le déroulement des cérémonies civile et religieuse notamment les aspects solennels.
  • Respecter le travail du photographe professionnel.
  • Être parfois directif (photos de groupe)
Esprit photographe - interview Guillaume & Elena - Triptyque

© Guillaume & Elena

Deux questions pour finir, peut-on vivre de la photographie et quelles sont vos prochaines étapes de développement ?

Oui, on peut vivre de la photo à la condition d’accepter de gagner peu sa vie pendant les 2 ou 3 premières années (une réputation se fait avec le temps), à la condition de toujours remettre en question son travail et ses compétences et à la condition aussi d’être passionné par ce métier de photographe, un savant mélange de rencontres, de témoignages et de création artistique.
Pour le développement à court terme, nous voulons étoffer l’offre pour les entreprises. A moyen terme, nous souhaitons proposer des services de vidéo pour les mariages.

Pour voir plus de réalisations de Guillaume & Elena
www.guillaume-et-elena.com

Pour contacter Guillaume & Elena
Tel. : 07.82.30.54.45
Par mail : contact@mariage-vendome.fr
Sur leur site : www.guillaume-et-elena.com/contact