L’un des critères importants d’une photo réussie est sa netteté. Une mise au point faite juste à côté du sujet, les yeux d’un modèle un peu flous et la photo est à refaire ! L’autofocus vous permet de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir vos photos.

La mise au point

L’action de la mise au point fait déplacer les lentilles dans l’objectif afin de rendre l’image nette. Les presbytes savent bien que c’est en avançant ou en reculant le livre qu’on arrive à voir les lettres nettes, le principe est exactement le même avec votre appareil photo.

Esprit photographe - l'autofocus - exemple

Il existe deux méthodes pour faire la mise au point, la première méthode est dite « manuelle » car c’est le photographe qui tourne la bague de mise au point sur l’objectif.

Certains appareils récents, en particulier les appareils équipés d’un viseur électronique comme les hybrides et les bridges, proposent des aides à la mise au point manuelle. Ils affichent une vue zoomée de la scène, là où on veut faire la mise au point, pour la faciliter et affiche les zones nettes en surbrillance pour bien les mettre en évidence (focus peaking).

L’automatisation

En place depuis quelques dizaines d’années sur nos appareils photo, l’autofocus est un système automatique de mise au point. L’utilisation est très simple, il faut commencer par presser le bouton de déclenchement à moitié puis à fond quand on entend le bip ! Entre le déclenchement à moitié et le bip, l’appareil photo fait la mise au point pour vous.

Les techniques de mise au point

Il existe différentes techniques de mise au point automatique, on distingue deux systèmes de mise au point : passifs ou actifs.

1 – Systèmes de mise au point actifs

On parle aussi de mise au point télémétrique, le principe consistant à calculer la distance la distance qui sépare le sujet de l’objectif. L’appareil fait la mise au point à partir de cette information.

Pour calculer la distance, l’appareil envoie un rayon lumineux en infrarouge ou un ultrason, comme les appareils de mesure actuels au laser (architecture, astronomie,…).

 Esprit photographe - l'autofocus - système actif

Ce système est de moins en moins utilisé dans les boitiers récents. Il rencontre des difficultés pour une mise au point à travers une vitre, par temps de brouillard ou de pluie mais reste efficace quand la scène est très peu contrastée comme avec un mur blanc par exemple.

2 – Systèmes de mise au point passifs

Ce sont ces systèmes que l’on trouve dans les appareils photo récents, il existe deux automatismes différents : détection de phase et mesure de contraste. La grande majorité des appareils dispose de l’un ou de l’autre, les appareils haut de gamme ont les deux.

Détection de phase

Pour faire simple, l’appareil examine et compare la lumière reçue par une partie de l’objectif avec la lumière renvoyée par une autre partie de l’objectif. On va obtenir 2 images et calculer la distance puis la mise au point par triangulation.

Esprit photographe - l'autofocus - détection de phase

Mesure de contraste

L’appareil part du principe que plus c’est contrasté, plus c’est net. La mise au point se fera par comparaison en privilégiant la vue la plus contrastée.

Esprit photographe - l'autofocus - Contraste

Comme les systèmes de mise au point actifs sont basés sur l’interprétation de la lumière il est difficile voire impossible de faire la mise au point en cas de manque de lumière (ombres prononcées, nuit, filtre ND, …). Certains appareils disposent donc en plus un petit projecteur rouge pour illuminer le sujet à mettre au point.

La vitesse de mise au point

La vitesse à laquelle s’effectue la mise au point est une donnée importante à prendre en compte, par exemple pour prendre un sujet en mouvement (photo de sport, la photo de rue, la photo animalière,…). Cette vitesse est propre au boitier qui intègre le moteur de mise au point et à la focale de l’objectif ; un téléobjectif mettra forcément plus de temps (les lentilles parcourent plus de distances) à faire le point qu’un 35 mm.

En conclusion

L’autofocus garantit une mise au point rapide et précise, il est donc devenu indispensable pour un photographe.