Les collimateurs sont la partie visible de l’autofocus, ce que vous voyez directement dans le viseur. Il s’agit de repères pour effectuer la mise au point. L’appareil va effectuer celle-ci à partir du collimateur positionné sur la zone que l’on veut rendre nette.

Les collimateurs

Selon le modèle de votre appareil photo, les collimateurs visibles dans le viseur peuvent être de formes différentes. Dans la majorité des cas, il s’agit de carrés ou de rectangles. Ils sont plus ou moins nombreux, là encore en fonction de l’appareil photo.

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - exemples de collimateurs

Il existe 4 types de collimateur différents dont le nombre est fonction de l’appareil.

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - les types de collimateurs

Ces collimateurs sont capables de faire une mise au point sur un plan vertical ou horizontal, dans les deux plans (en croix) et parfois dans des plans supplémentaires en diagonale (en étoile).

Les différents choix de collimateur(s)

Il existe différents modes d’action des collimateurs qui sont plus ou moins adaptés aux différentes situations. Ces modes se nomment souvent AF Auto, AF sélectif et AF dynamique. Ces noms peuvent varier selon les marques d’appareils photo.

1 – AF Auto

En mode AUTO, c’est l’appareil qui choisit le collimateur à utiliser. La plupart du temps, l’appareil sélectionne le collimateur correspondant au point le plus proche (en distance) de l’appareil. Dans l’exemple ci-dessous, la figurine est l’objet le plus proche de l’appareil, le collimateur central est donc sollicité et la mise au point est effectuée sur la figurine. Imaginons à présent que le photographe souhaite faire la mise au point sur le mur derrière la figurine,… c’est impossible en mode AUTO ! Ce mode est donc à éviter autant que possible.

 Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - le mode AF auto

2 – AF sélectif

Cette fois, c’est le photographe qui détermine le collimateur qui sera utilisé pour faire la mise au point. Il veut prendre en photo la figurine en évitant de la centrer et pour cela, il va modifier le cadrage pour placer par exemple la figurine sur le tiers vertical gauche de l’image (voir article sur la règle des tiers).

Une méthode consiste à sélectionner le collimateur central, puis à faire la mise au point sur la figurine en appuyant à mi-course sur le bouton de déclenchement (1). Il suffit de déporter l’appareil sur la droite - tout en gardant le doigt appuyé sur le bouton à mi-course - pour placer la figurine sur la gauche (2). Vous pouvez déclencher, la figurine sera nette.

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - le mode AF sélectif

L’autre méthode consiste à sélectionner un collimateur différent. Le photographe commence par choisir le cadrage (1) avant de choisir le collimateur (2) situé sur la figurine pour faire la mise au point.

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - le mode AF sélectif exemple 2

3 – AF dynamique

Ce dernier mode permet de gérer les mouvements du sujet et s’utilise avec le mode AF-C ou AI Servo (voir article sur les modes d’autofocus).

Le principe de fonctionnement consiste à viser le sujet en déplacement à l’aide d’un collimateur. A partir de ce collimateur l’appareil va solliciter les collimateurs voisins (suivant réglage de l’appareil) pour assurer la netteté du sujet en déplacement. Il est nécessaire de garder ce sujet, dans notre exemple le cycliste, dans la zone définie via la sélection du mode AF dynamique (carrés rouges sur l’image).

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - le mode AF dynamique

4 – Détection des visages et des regards

Certains appareils sont également munis d’un mode capable de repérer un ou des visages et le regard. Il pourra donc être plus facile de faire la mise au point sur les yeux.

Esprit photographe - Les collimateurs autofocus - le mode détection des visage et des regardsEn conclusion

En choisissant le bon mode autofocus et le bon collimateur vous mettez toutes les chances de votre côté pour avoir des photos nettes.