Même si avec l’arrivée de la photographie numérique et des outils de traitement de l’image il est possible de modifier à souhait ses photos, certains effets ne sont possibles qu’à la prise de vue. Les filtres sont les outils indispensables à la mise en œuvre de ces effets.

Fonctionnement

Un filtre est un objet en verre ou en matière synthétique qui vient se fixer devant l’objectif et modifier ainsi le trajet des rayons lumineux vers le capteur.

Les types de filtres

1 – Le filtre de protection

C’est le compagnon indispensable de votre objectif. Il vient offrir une barrière aux agressions extérieures comme les rayures ou les chocs. Si ce filtre est de qualité, il ne modifiera en rien le trajet de la lumière et n’aura aucun impact sur la photo finale.

2 – Le filtre UV

Il peut en général remplacer le filtre de protection et offrir, en plus d’une protection physique, un traitement anti UV. La grande majorité des objectifs récents ont déjà un traitement anti UV, par conséquent ce filtre ne fera office que de filtre de protection.

3 – Le filtre polarisant

Son action est par analogie identique à celle d’un tamis, elle consiste à forcer les rayons lumineux à se déplacer ensemble, dans la même direction. Il est très efficace contre les reflets sur le verre ou l’eau ; il va également augmenter la saturation. Ce filtre est dynamique, c’est au photographe de bien l’orienter en fonction de la position des rayons lumineux. En extérieur par exemple il faut se placer avec le soleil sur le côté pour que le filtre ait un effet et que le photographe puisse l’orienter pour modifier l’intensité de son action.

Esprit photographe - Les filtres - Filtre polarisant

Revers de la médaille, ce filtre est un peu opacifiant et donc supprime de la lumière, il faut donc modifier l’exposition en conséquence.

Si vous avez pour passion la photo de paysage, c’est un compagnon indispensable pour supprimer les reflets des cours d’eau et donner de l’ampleur au ciel.

4 – Le filtre ND (neutral density)

C’est l’outil idéal pour la pose longue. Son action est très simple et se limite à bloquer une certaine quantité de lumière à l’entrée de l’objectif pour disposer de vitesses d’obturation très basses pour faire de la pose longue.

Esprit photographe - Les filtres - pose longue avec filtre ND

© Olivier Gouzien

Il également très utile pour photographier en plein soleil en utilisant un objectif avec une très grande ouverture et diminuer ainsi le trop plein de lumière.

On distingue 3 grandes familles de filtres ND :

A – Le filtre « solide »

Il réduit la quantité de lumière globalement sur toute la photo.

B – Le filtre « gradué »

Il a une action en dégradé et permet ainsi de bloquer la lumière, par exemple en haut de l’image et non en bas, pour assombrir un ciel trop lumineux et donner plus de matière aux nuages.

C – Le filtre variable

Il existe plusieurs intensités à choisir par le photographe. Ce filtre est rotatif et c’est en le tournant que le photographe va choisir de bloquer plus ou moins la lumière.

5 – Les filtres de couleur

Ils modifient l’aspect d’une couleur dans la photo, c’est utile par exemple pour une photo en noir et blanc, même si dans ce cas précis un traitement en post-production semble une meilleure alternative. Avec l’arrivée de la photo numérique, ces filtres sont de moins en moins utilisés.

Les formats

Tous ces filtres existent dans deux formats différents :

1 – Filtre à vis

Ils viennent simplement se visser au bout de l’objectif. Bien évidemment le diamètre du filtre et de l’objectif doivent correspondre. Il existe le cas échéant des adaptateurs qui viennent se placer entre l’objectif et le filtre.

Esprit photographe - Les filtres - Les filtres à vis

2 – Filtre « plaque »

Ces filtres sont des plaques - disponibles dans différentes tailles – qui viennent se placer sur un porte-filtre. Ce porte-filtre est juste un petit support qui est vissé sur l’objectif pour retenir le filtre plaque.

Esprit photographe - Les filtres - Les filtres

Important

Comme la lumière traverse le filtre pour arriver sur le capteur, il faut impérativement qu’elle ne soit pas modifiée autrement que par l’action prévue du filtre. Attention aux filtres bas de gamme qui sont sources de défauts optiques sur les images. Privilégiez les grandes marques comme Lee, B+W ou de la marque de votre boitier s’il en existe.

En conclusion

Le filtre de protection est indispensable. Les autres filtres vous seront utiles si vous faites de la photo créative de pose longue ou de paysages. Ces filtres sont souvent très chers – plusieurs centaines d’euros – mais il est impératif de ne pas lésiner sur la qualité au risque d’être très déçu du résultat.