Depuis l’avènement de la photo numérique, l’approche de la photographie s’est considérablement modifiée.
Autrefois, développer et tirer ses photos nécessitaient un local dédié et un matériel couteux et encombrant (agrandisseur, cuves, produits,...) même pour le N&B. Retoucher une photo était réservé à quelques professionnels qui gardaient jalousement leurs trucs et astuces quant au photomontage...
Regarder ses photos nécessitait de les imprimer puis de les classer dans des albums qui empilés les uns sur les autres représentaient souvent des hauteurs non négligeables, sans parler du poids.
En numérique, toutes ces opérations peuvent être effectuées beaucoup plus facilement et beaucoup plus rapidement à l’aide de logiciels. Comme l’offre est pléthorique, chacun peut trouver chaussure à son pied.

Les fonctions indispensables

La photographie sans traitement d’images, c’est un peu comme un plat sans assaisonnement, les saveurs sont peut-être présentes mais peu mises en valeur. Pour un photographe, le traitement d’images est une étape obligatoire pour arranger (ou sublimer) ses photos. Deux fonctions s’avèrent alors indispensables : le développement (ou conversion) des fichiers RAW et la retouche photo.

1/La fonction de développement des fichiers RAW

Commençons par un petit rappel. Un appareil photo traite les images en données numériques puis les enregistre et les restitue sous la forme d’un fichier RAW ou JPEG, selon le choix du photographe.

Esprit photographe - Les logiciels

Le fichier RAW est un format qui contient l’ensemble des données brutes générées par le capteur. Ces données ne constituent pas un fichier image, elles ne sont pas lisibles par un logiciel quelconque.

Pour les utiliser, il faut passer par un logiciel spécialisé – un dérawtiseur - pour interpréter les données RAW (le développement) et générer un fichier exploitable de type JPEG ou TIFF.

Le fichier JPEG est élaboré à partir du traitement automatique (schéma ci-dessus) des données brutes de l’appareil. Si ce processus est normalisé, les réglages (balance des blancs, contraste,...) sont par contre propres à chaque fabricant voire à chaque référence d’appareil et par conséquent le rendu des photos aussi

Nota : Les fichiers RAW sont dits « propriétaires ou natifs » c’est-à-dire spécifiques à chaque fabricant : NEF pour Nikon, RAF pour Fuji, ORF pour Olympus, etc.

Esprit photographe - Les logiciels - Lightroom

2/ La fonction retouche

La retouche correspond aux modifications apportées à une image qui vont de simples améliorations de l’image – comme peut le faire d’ailleurs un dérawtiseur– jusqu’au photomontage complexe. Les logiciels dédiés à la retouche disposent d’une importante gamme de filtres (esthétiques, flou,...) et surtout de la possibilité de gérer des calques. Cette dernière potentialité assez compliquée à mettre en œuvre est indispensable pour les modifications lourdes et la création artistique. Les logiciels de retouche permettent aussi d’agir localement, par exemple pour éclaircir une zone ou enlever des détails gênants. La retouche est très utilisée en photo de mode, en photo de studio, en photo de portrait.

Esprit photographe - Les logiciels - Photoshop

L’offre de logiciels

Le tableau ci-après reprend quelques logiciels – gratuits et payants - de développement et de retouche.

 Logiciels Dérawtiseur (développement) Retouche avec gestion de calques Distribution Commentaires
Lightroom Payant Existe aussi en abonnement mensuel
Raw therapee Gratuit
DXO optic pro Payant
Capture one Payant
ACDSee Pro Payant
Nikon capture NX Payant Ne développe que les fichiers raw de Nikon (RAF).
Camera Raw Payant Fonctionne uniquement avec les logiciels d’Adobe
Picasa Gratuit
Darktable Gratuit
Photoshop Payant Existe aussi en abonnement mensuel - Creative Cloud
Photoshop element Payant
Gimp Gratuit
Photofiltre Gratuit
Pixelmator Gratuit Uniquement pour MacOS
Paint shop pro Payant

 

Les logiciels payants les plus utilisés sont Lightroom pour le développement et Photoshop pour la retouche. En solutions gratuites, Raw therapee, the Gimp, Photofiltre et Picasa sont parmi les logiciels les plus prisées.

Nota : les logiciels de développement proposent souvent une fonction de catalogage. Cette fonction permet le classement, le tri et la recherche des photos sur un disque dur. Elle est quasi indispensable pour tout photographe.

Les autres logiciels de photo

Il existe quantité d’autres logiciels que peut rechercher un photographe. Certains relèvent du gadget et d’autres répondent à un réel besoin. Dans cette deuxième catégorie, on peut notamment citer les logiciels de :

  • traitement HDR (PhotoMatix, easyHDR, FDRTools,...)
  • élaboration de photos panoramiques (Microsoft ICE, Hugin, Autopano,...)
  • correction des perspectives (ShiftN,...)

Nota : on retrouve aussi ces 3 fonctions dans la plupart des logiciels de développement ou de retouche

Les logiciels en ligne

Ce sont souvent des logiciels de retouche, plutôt, destinés aux débutants, qui permettent d’effectuer des petites modifications sur une image. Leurs avantages sont la gratuité et la simplicité d’utilisation. Ils sont appropriés pour une première approche de la retouche photo ou pour s’amuser. Quelques logiciels :

  • Pixlr
  • Pimagic
  • Fotor
  • Makeup

En Conclusion

La photo numérique a changé le monde de la photographie en proposant au photographe amateur de s’investir – relativement facilement - dans le traitement informatique de ses images pour exprimer sa vision artistique.

S’il existe beaucoup de logiciels, deux catégories sont fortement conseillées selon les besoins de chacun bien sûr :

  • Les logiciels de développement pour classer ses photos, convertir le format RAW et faire des retouches simples. C’est l’investissement obligatoire par excellence. Sur ce sujet, Lightroom reste la référence.
  • Pour les photographes attirés par le photomontage et les mises en scènes sophistiquées un logiciel de retouche (avec gestion de claques) est quasi obligatoire. Attention toutefois, plus ils sont performants et plus ils sont complexes à utiliser.

Une dernière chose, pour bénéficier pleinement des possibilités offertes par le traitement numérique des photos, le photographe devra les prendre en format RAW.