Si vous êtes hipster ou fou du vintage, le concept de lomographie vous est surement familier. Sinon, cet article est fait pour vous, vous y découvrirez tout ce qu’il faut savoir, ou presque, sur la lomographie.

Lomographie

Le nom lomographie vient de « LOMO », un constructeur russe d’appareils photos argentiques bon marché. Aujourd’hui, ce terme désigne plus largement la pratique photographique qui consiste à utiliser un appareil à pellicule argentique plutôt bas de gamme pour rechercher un effet « vintage ». Ces appareils sont souvent en plastique, mal finis et laissent fréquemment passer la lumière dans le but de marquer la pellicule. Ces défauts renforcent l’aspect vintage recherché.

Il existe plusieurs constructeurs proposant des appareils de ce type. Ils sont vendus notamment dans des boutiques spécialisées ou tendance. Il existe des appareils fonctionnant avec des pellicules 120 (24x36) mais également avec des pellicules moyen format comme le 6x6.

Mini Diana

L’un de ces appareils est le Mini Diana, disponible en plusieurs coloris, et dont le prix se situe aux alentours de 40 € - www.lomography.fr. Il fonctionne avec des pellicules 24x36 commercialisées sur internet ou chez le photographe du coin. Ces pellicules existent en N&B et en couleurs et généralement dans une sensibilité de 100 ASA (utilisation en extérieur par beau temps) ou de 400 ASA (utilisation par temps couvert ou en intérieur).

Esprit photographe - Lomographie et Mini Diana - Mini Diana

Entièrement fabriqué en plastique, on peut y ajouter, moyennant quelques dizaines d’euros supplémentaires un flash ou un objectif grand angle.
Le Mini Diana possède un sélecteur pour choisir son format : carré ou demi carré (1:2).

Esprit photographe - Lomographie et Mini Diana - format carré

© Olivier Gouzien

Esprit photographe - Lomographie et Mini Diana - format 1:2

© Olivier Gouzien

Comme pour tous les appareils argentiques, Il est très facile de faire de la multi-exposition, c’est-à-dire prendre plusieurs photos les unes sur les autres, en réarmant l’appareil sans changer de vue sur la pellicule et ainsi obtenir des effets particuliers.

Esprit photographe - Lomographie et Mini Diana - multi-exposition

© Olivier Gouzien

La mise au point se fait via un sélecteur de distance et permet 4 valeurs différentes : sujet à environ 60 cm, sujet entre 1 et 2 m, sujet entre 2 et 4 m et sujet entre 4 m et l’infini.

Aucune présence d’un réglage de vitesse ou d’ouverture mais simplement un petit bouton à deux positions : Beau temps ou temps couvert. La position sur « beau temps » permet un temps d’exposition plus court.

Dernier réglage et non des moindres, la pose B. Le temps de pose est fonction du temps que le doigt reste sur le déclencheur. On peut donc créer aisément des effets de pose longue (de nuit) ou de filé.

Le Mini Diana s’utilise très simplement. On retrouve le côté amusant de la photo argentique et le charme de la désuétude. Il est très petit et discret, il attire les commentaires de personnes que vous croiserez : « C’est un jouet ? », « c’est vraiment un appareil photo ? », « c’est trop mimi ! » …

Quelques photos

J’ai testé le Mini Diana le temps d’un week-end entre Vendôme et Paris. J’ai utilisé une pellicule couleur de 400 ASA et de 24 poses. Le développement a d’abord été effectué chez un artisan photographe du centre-ville puis j’ai scanné les photos pour pouvoir les post-traiter légèrement sous Lightroom.

Si l’utilisation de ce type d’appareil a un indéniable côté ludique, il n’en est pas de même côté budget. Il faut en effet prévoir une vingtaine d’euros pour le développement de la pellicule et le tirage des photos sur papier en petit format. A la différence du numérique, seul le tirage permet de visionner ses photos.

Esprit photographe - Lomographie et Mini Diana - exemples de photos

© Olivier Gouzien

En conclusion

La lomographie, à l’aide d’un Mini Diana ou d’un autre appareil, permet de retrouver l’espace d’un instant le plaisir perdu de la photo argentique. Si vous avez grandi avec le numérique et que vous n’avez jamais tenu en main un appareil argentique, faites le test ! C’est un moyen très amusant de faire des photos décalées.