Le nombre d’or est une proportion mathématique qui permet de définir des proportions harmonieuses. Il est connu depuis l’antiquité. Il a été régulièrement utilisé en architecture et en peinture. Dans ces domaines, le nombre d’or est souvent associé au qualificatif de « divine proportion ».
Pour information, sa valeur mathématique est de (1+√5)/2 soit approximativement 1,618034.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : La spirale de Fibonacci

L’utilisation de ce nombre dans la photographie se retrouve dans la « règle des tiers ».
Cette règle utilise une grille divisée par 3 lignes horizontales et 3 verticales, toutes à égale distance. Cette grille se retrouve ainsi découpée en 9 parties (schémas ci-dessous).
Les lignes (sauf cadre) sont dites lignes de forces et les intersections sont appelées points forts.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Schéma de la règle des tiers en mode paysage

Format paysage

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Schéma de la règle des tiers en mode portrait

Format portrait

Utilisation de la règle des tiers

Il suffit de superposer - verticalement ou horizontalement - cette grille sur l’image à prendre en photo. La plupart des appareils ont une option d’affichage intégrant ces repères dans le viseur ou sur l’écran arrière. Dans le cas contraire, entrainez-vous mentalement à la représentation de cette grille, c’est assez simple. Une fois superposée, vous cadrez en utilisant les points forts ou les lignes de force suivant les cas. Quelques exemples ci-après.

Paysage : placer la ligne d’horizon sur l'une des lignes de force horizontale pour privilégier la partie haute ou basse de votre image.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Paysage et ligne d'horizon basse

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Paysage et ligne d'horizon haute

Isoler un sujet de son contexte : placer le sujet sur un point fort et le contexte à l’opposé.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Isoler un sujet, point fort

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : Isoler un sujet, point fort

Portrait posé vertical : positionner les yeux sur la ligne de force du haut en déportant légèrement le visage à droite ou à gauche. Dans le cas d’un portrait en format paysage, la règle s’applique de la même façon mais le décentrage est plus accentué.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : exemple pour un portrait

Accompagner le mouvement : positionner l’objet en mouvement dans le tiers droit ou gauche et laisser libre les 2 autres tiers. Dans l’idéal le sujet se déplace en direction de l’espace libre.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : exemple pour accompagner le mouvement

Renforcer la perspective : il suffit de positionner le(s) point(s) de fuite sur un point de force.

Esprit photographe - Le nombre d'or et la règle des tiers : exemple pour le point de fuite

En conclusion

La règle des tiers est une aide précieuse pour tous les photographes. La maîtriser parfaitement nécessite de l’avoir tester régulièrement et sur beaucoup de sujets.
Attention toutefois : tous les styles photographiques ne conviennent pas à cette règle. Il faut donc savoir la transgresser. Sur ce point, il est intéressant d’étudier les travaux des photographes reconnus.
Un bon moyen de progresser est de faire des essais de recadrage au post-traitement en utilisant la règle des tiers. Déplacer le sujet sur un autre point fort ou un autre tiers réserve parfois de bonnes surprises.