Ecran d’accueil de Picasa

Picasa s’ouvre sur la photothèque.

Esprit photographe - Retoucher ses photos avec Picasa - Accueil

Pour accéder aux menus de retouche, il faut sélectionner la photo à modifier (1) en double cliquant dessus.

Ecran retouche

Après un double clic, la photo à modifier s’affiche dans la visionneuse (2)‚ ainsi que les menus de retouche (1).

Esprit photographe - Retoucher ses photos avec Picasa - Retouche

L’écran de retouche affiche l’histogramme de la photo (3)‚ƒ. Sans entrer dans les détails, cet outil permet de vérifier l’exposition de la photo et notamment si elle est « sur exposée » ou « sous-exposée ».

A tout moment, on peut accéder aux informations concernant la photo„ (4)‚ et en particulier les données EXIF.

Important : les modifications effectuées sont seulement visibles dans la visionneuse de Picasa, c’est-à-dire que l’original est inchangé. Pour entériner les changements, il faut les valider à l’aide des commandes :

  • « fichier/enregistrer » : la photo originale est supprimée au profit de la nouvelle (avec une option de copie de l’original)
  • « fichier/enregistrer sous » : un nouveau fichier est créé sans effacer l’original

Les menus de retouche

Picasa dispose de 5 menus de retouche qui sont accessibles par des onglets (entourés en rouge sur l’image suivante).

Esprit photographe - Retoucher ses photos avec Picasa - menus retouche

Menu 1

  • Recadrer : sélectionner une dimension et un format pour l’appliquer à l’image
  • Redresser : effectuer une rotation droite ou gauche
  • Yeux rouges : supprimer les yeux rouges sur un portrait au flash
  • J’ai de la chance : retouche automatique de la lumière et des couleurs
  • Contraste auto : retouche automatique du contraste
  • Couleur auto : suppression automatique de la dominante couleur
  • Retoucher : effacer les taches et les petites rayures
  • Texte : ajouter du texte
  • Eclairage d’appoint : ajuster la lumière ambiante de la photo

Nota : comme on le voit sur l’image il est possible à tout moment de revenir aux réglages précédents et le cas échéant de les rétablir à l’aide des boutons « annuler réglages» et « rétablir ».

Menu 2

  • Eclairage d’appoint : éclairer le premier plan
  • Hautes lumières : intensifier les parties claires
  • Ombre : foncer les ombres
  • Température des couleurs : modifier la température des couleurs
  • Sélecteur de couleur neutre : supprimer la dominante couleur

Menu 3

  • Netteté : augmenter la netteté de « toute l’image ». Attention de ne pas trop forcer le réglage qui paraitrait ainsi peu naturel.
  • Sépia : transformer les couleurs de l’image en un dégradé de bruns qui rappelle la teinte des photos vieillies.
  • N&B : désaturer totalement l’image pour obtenir une image noir et blanc
  • Réchauffer : appliquer une dominante rouge sur l’image
  • Grain : ajouter du grain à la photo pour donner un aspect moins lisse, plus brut
  • Coloration : rendre l’image monochrome en choisissant une couleur dominante
  • Saturation : renforcer ou atténuer l’éclat des couleurs
  • Flou artistique : créer un flou à partir d’un point central
  • Halo : créer un flou sur toute la photo
  • N&B filtré : créer une photo noir et blanc à l’aide d’un filtre de couleur (procédé utilisé pour renforcer certaines zones d’une image N&B)
  • N&B partiel : désaturer les couleurs à partir d’un point central
  • Dégradé sup. : filtre principalement utilisé pour les ciels

Menu 4

12 effets spéciaux qui n’appellent pas de commentaires particuliers. Le mieux est de les tester un par un. En règle générale, si vous utiliser ce type d’effets, il faut éviter de « forcer le trait » sous peine d’obtenir des photos très caricaturales.

Menu 5

Il propose des commandes pour « booster » ou « adoucir » l’intensité de la photo ainsi que des commandes d’encadrement de photos (vignettage, bordure, polaroid, cadre musée, ombre projetée).
La commande esquisse crayon qui transforme la photo en dessin est plutôt bien réussie.

En conclusion

Pour un logiciel gratuit, Picasa offre un large choix de retouches largement suffisant pour beaucoup d’usages. D’un point de vue finesse de réglages et qualité de restitution, il est par contre limité.
C’est un très bon logiciel pour les photographes débutants ou ceux qui veulent effectuer des retouches simples avant de publier sur internet.
Il n’est pas du tout adapté au photographe passionné qui s’orientera plutôt vers des logiciels de type Lightroom, Photoshop ou Gimp.