Une photo de sport est d’autant plus dynamique qu’elle donne au spectateur l’impression d’être acteur de la scène en étant au cœur de l’action. Un cadrage penché, c’est-à-dire marquant un angle par rapport à la ligne l’horizon, une scène en diagonale et une contre-plongée vont donner un aspect dynamique à une scène.

Dans notre exemple il s’agissait de faire une photo du marathon de Paris qui donne un aspect pris sur le vif et l’impression que le photographe courait avec les coureurs tout en bringuebalant son appareil photo.

Esprit photographe - Une photo par l'exemple - Utiliser la contre plongée pour rendre plus dynamique une scène de sport

© Olivier Gouzien

Conditions de prise de vue

La photo a été prise un matin d’avril juste après le départ de la course. La foule des coureurs est compacte, ils sont plutôt frais. Les allées du bois de Vincennes sont encore assez dégagées et il est facile de circuler le long du tracé. A genoux par terre, nous avons utilisé une toute petite focale et une contre-plongée en incluant un coureur dans le premier plan. Cette journée était très ensoleillée, la lumière très dure marquait les ombres des coureurs sur le sol.

Matériel utilisé

Olympus EM1, Olympus Zuiko Pro 12-40 mm (24-80 mm en équivalent 24x36).

Réglages

  • Ouverture à f/2,8 : ouverture maximale de notre objectif, pour obtenir une petite profondeur de champ et donc du flou vers la fin de la foule de coureurs.
  • Vitesse de 1/1600 s : vitesse élevée pour figer le mouvement et mettre en évidence les muscles du coureur au premier plan.
  • Focale de 12 mm (24 mm en équivalent 24x36) : grand angle permettant d’avoir une grande distorsion entre le premier plan et la fin de la file des coureurs.
  • Balance des blancs réglée sur « auto ».
  • ISO à 100 : sensibilité fixée à 100 ISO pour toute la série de photos prises pendant le marathon. La journée était suffisamment ensoleillée pour permettre ce réglage et obtenir une qualité d’image optimale.
  • La mise au point est faites sur le second coureur dans la file, le premier coureur est donc légèrement flou.

Format et mise en scène

Le format horizontal suit le sens de la file des coureurs, la vue en diagonale contribue au dynamisme de la scène. Le regard circule du premier plan à la fin de la file simulant ainsi le déplacement des coureurs.

Post-production

L’image a été légèrement sursaturée pour rendre les couleurs plus vives, en particulier pour mettre en évidence le patchwork de couleurs des différents dossards.

En résumé

Pour donner au spectateur l’impression que le photographe participe à l’action l’utilisation de la contre-plongée est une technique efficace. Un cadrage penché et l’utilisation d’une petite focale permet de rendre la scène plus dynamique.