Certains sujets comme les monuments parisiens sont photographiés plusieurs milliers de fois par jour et on trouve une quantité phénoménale de photos presque identiques de ces lieux sur internet. Il convient donc de sortir des sentiers battus et d’adopter un angle de vue, au sens propre comme au sens figuré, radicalement différent pour se démarquer. Si cette démarche peut-être anticipée dès la prise de vue, par un cadrage ou une composition particulière, elle peut aussi être accomplie en post-traitement.

Dans cet exemple j’ai voulu montrer Notre Dame de Paris d’une autre manière, par une composition « cadre dans le cadre » à la prise de vue et par une conversion noir et blanc en post-traitement.

Esprit photographe - Une photo par l'exemple - cadre dans le cadre pour originalité

© Olivier Gouzien

Conditions de prise de vue

La photo a été prise très tôt un matin d’hiver pour éviter d’avoir des piétons le long des quais de Seine. Le ciel était très chargé, ce qui promettait d’obtenir des nuages bien dessinés sur la photo finale. Le lieu choisi est le dessous du pont de la Tournelle qui traverse la Seine. Situé sur les quais, strictement réservés aux piétons, j’ai pu facilement posé mon appareil à quelques centimètres d’une grosse flaque d’eau grâce à un trépied pour bénéficier ainsi d’un reflet intéressant de la cathédrale.

Matériel utilisé

Olympus EM1, Olympus Zuiko Pro 12-40 mm (24-80 mm en équivalent 24x36) et trépied.

Réglages

  • Ouverture à f/8 : choix d’une ouverture moyenne pour obtenir un léger effet de profondeur de champ sur les premiers plans très proches de l’appareil photo.
  • Vitesse de 1/125 s : vitesse donnée par l’appareil réglé en mode A « priorité ouverture ».
  • Focale de 27 mm (54 mm en équivalent 24x36) : focale permettant de faire entrer partiellement le mur du tunnel sous le pont.
  • Balance des blancs réglée sur « auto ».
  • ISO à 100 : niveau de sensibilité au plus bas pour maximiser la qualité et le piqué.

Format et mise en scène

L’effet « cadre dans le cadre » est créé par l’ajout d’une partie du tunnel, le sujet est décalé pour occuper la moitié de la photo ; il est ainsi « bloqué » ou « encadré » par un élément différent du cadre de la photo. L’ajout du reflet a été décidé une fois sur place et son effet a été accentué en baissant l’appareil photo jusqu’à quelques centimètres du sol.

Post-production

La photo a été convertie en N&B pour donner un effet « photo ancienne ». Les contrastes ont été accentués pour marquer les différences de luminosité entre le ciel et l’intérieur du tunnel. Beaucoup de clarté a été ajoutée à la surface du mur pour lui donner de la matière et rendre très présent l’aspect de la pierre de taille.

En résumé

L’originalité est l'une des voies du succès en photo. Quand le sujet est très connu, qu’il a été photographié des millions de fois et que l’on n’arrive pas à distinguer une photo d’une autre, il faut faire preuve de créativité. Cette différence peut se faire à la prise de vue, et au post-traitement comme dans notre exemple où une composition plus originale, cadre dans le cadre, et un post-traitement axé sur un aspect ancien ont été utilisés.